de TOLEDO Rica

Rica Mitrani est née le 15 janvier 1907 à Andrinople (Edirne), elle épouse Nissim de Tolédo.

Nissim de Toledo debout à gauche
Rica de Toledo, née Mitrani, assise
Albert de Toledo debout à droite
Lucien de Toledo sur les genoux de sa mère

Elle arrive à Paris avec son mari et son premier fils, Albert. Pour gagner sa vie, elle effectue des travaux de broderie, notamment des rideaux et tissus brodés pour la synagogue du 7 rue Popincourt, dans le XIème arrondissement. Son second fils, Lucien, naît en 1937. C’est alors que, arrivés en France avec des papiers espagnols, ils demandent et obtiennent la nationalité française. C’est pourtant en tant que turque qu’elle sera arrêtée avec son fils Lucien en octobre 1942. Tous deux seront conduits à Drancy où elle réussit à convaincre un policier français de faire sortir le petit garçon du camp. L’enfant quitte le camp caché sous la cape du policier. Celui-ci l’emmène en motocyclette chez la concierge. La tante de Lucien vient de Rennes le chercher et le confie à des paysans. Ce n’est qu’à sa majorité, alors 21 ans, que sa tante lui remet des affaires de sa mère ainsi qu’un paquet de lettres envoyées depuis Beaune-la-Rolande par son père, Nissim, à sa mère Rica. C’est ainsi qu’il récupère une partie de son histoire qu’il avait ignorée jusque-là.

Rica déportée par le convoi 40 du 4 novembre 1942 n’est pas revenue.

2017-09-14T10:01:25+02:00catégories = Portrait|Mots-clés : , , , , , , |